ACTUS DE LA RESERVE ZOOLOGIQUE DE CALVIAC

2021 :

EXTENSIONS ET NOUVELLES ESPECES :
L’EUROPE A L’HONNEUR A LA
RESERVE ZOOLOGIQUE DE CALVIAC eN 2021

L’équipe de la Réserve Zoologique de Calviac, qui se prépare à rouvrir au public, a travaillé durant le confinement à de nombreux aménagements pour accueillir de nouvelles espèces animales.

Particulièrement impliquée dans la valorisation de la biodiversité européenne (la zone Europe est la première que le visiteur découvre une fois passée l’entrée), la Réserve accentue et développe ces temps-ci son action en faveur des espèces menacées du continent.
La visite de la Réserve commence par la découverte de l’espace conservatoire des visons d’Europe. Calviac est le représentant départemental du Plan National d’Action pour cette espèce en danger critique d’extinction. Cette année, la mare et les ruisseaux de l’enclos principal ont été agrandis et réaménagés pour donner plus de place aux tortues cistudes arrivées l’année dernière pour cohabiter avec le vison, représentant ainsi la fragilité des espèces des zones humides.

Un peu plus loin, ce sont six tortues d’Hermann qui sont arrivées et prennent possession petit à petit de leur enclos autour des murs de pierres sèches. D’autres espèces de reptiles européens devraient arriver durant la saison.

La volière des chouettes, premier espace traversable par le visiteur, a vu ce printemps son volume multiplié par cinq. L’installation, qui accueille actuellement quatre chouettes effraies, devrait héberger prochainement d’autres espèces d’oiseaux en cohabitation.

A proximité, l’activité est quasi-permanente dans le groupe des rats des moissons arrivé de la Citadelle de Besançon. Ces minuscules animaux sont les plus petits rongeurs d’Europe, et les seuls pourvus d’une queue préhensile. Ils vivent naturellement dans les buissons et prairies et leur état de conservation en France est jugé “défavorable”.
La Réserve accueille pour la première fois cet animal dans un nouveau terrarium extérieur représentant leur habitat naturel.

A la sortie de la zone européenne, après le territoire des gloutons, une nouvelle installation en cours de finition accueillera prochainement des grands hamsters, autre espèce de rongeur, particulièrement menacée et considérée depuis 2019 comme “en danger critique d’extinction”. Des réintroductions ont déjà eu lieu en Alsace à partir d’individus nés en captivité au sein du programme de reproduction. La Réserve accueillera donc trois espèces de rongeurs européens, avec la colonie de sousliks qui se reproduit depuis des années à Calviac.

Tous ces travaux ont été rendus possibles grâce au budget participatif initié par le Conseil Départemental de Dordogne.

Parallèlement à cette valorisation de la faune européenne, qui va donc se poursuivre avec de nouvelles arrivées dans les prochains mois, la Réserve va accueillir à l’autre bout du parc des oiseaux océaniens qui cohabiteront avec les gouras de Victoria dans une volière agrandie. Pigeons de Nicobar, colombes poignardées et colombines turverts présenteront une belle diversité des colombiformes.

 

La plus grande nouvelle de 2021 pour la Réserve reste la première naissance de loups à crinière de l’histoire du parc : trois petits louveteaux sont nés le 1er mars, et parfaitement élevés par leur mère. Animal menacé en Amérique du sud, le loup à crinière est concerné par un EEP auquel participe la Réserve.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.