ACTUS DU ZOO DE BEAUVAL

2021 : Des nombreux aménagements et de nouvelles espèces

Le Zoo de Beauval a réouvert ses portes le 25 mai, après plus de 7 mois de fermeture. Ce temps a permis aux équipes techniques et autres sociétés extérieures, de s’attacher à des rénovations, réaménagements, nouvelles constructions et accueil de nouveaux animaux. Tour d’horizon de ce que vous pourrez découvrir lors de votre prochaine visite au Zoo de Beauval.

Dans son plan de rénovation des volières à oiseaux qui s’étalera jusqu’à 2022, deux volières ont été remplacés. Celle des conures soleil juste en face de la maison “Beauval Nature” qui cohabitent maintenant avec des perroquets maillés et caïques à tête noire, ainsi que celle situé dans l’allée des volières à aras, avec la fusion de 5 volières à perroquets et ou sont maintenant hébergés des aras hyacinthe, accompagnés de aras de Coulon et de guiras cantara.

L’ancienne “Maison nature” a été totalement détruite pour construire un tout nouveau bâtiment en bois, beaucoup plus grand que l’ancien. Il permet de découvrir l’association “Beauval Nature” et les actions menées ex situ dans le milieu naturel et est principalement destiné à la sensibilisation du public.

Au niveau de l’île des gorilles, de nouvelles structures en bois ont été installées sur l’installation et une nouvelle maison en bois pour le groupe de patas a été construite. En dessous, les visiteurs peuvent y découvrir une grotte pour observer les gorilles.
Juste à coté, l’ancien point snack “Les lamantins” a été transformé en une maternité pour dendrobates.

Lors de la fermeture de 7 mois, du au Covid 19, les équipes du parc se sont attelés à rénover l’extérieur du restaurant “Le Tropical”

 

Du coté de la plaine Asiatique, une nouvelle passerelle pour les soigneurs a été installée entre les deux enclos des rhinocéros Indien.

Un nouveau mâle éléphant d’Afrique est arrivé à Beauval en novembre dernier, en provenance du Safari de Peaugres. Agé de 18 ans, ce jeune mâle nommé “Akili” est passé également par African Safari à la Plaisance-du-Touch.

Au niveau des enclos des okapis et éléphants, de nouvelles barrières de protection en bois ont été installés tout autour des installations.

Dans le dôme équatorial ou la végétation a bien poussée, de nouveaux panneaux pédagogiques ont été installés. Au dessus de l’enclos des tortues radiées, un tronc verticale présente maintenant un caméléon.

Après 36 heures de trajet depuis le zoo de Bangkok, quatre femelles et un mâle doucs se sont installés à la place des langurs d’Hanuman dans le dôme. Depuis leur arrivée, 2 bébés y sont nés. En captivité, il est extrêmement rare. En Europe, on ne le voit que dans deux parcs zoologiques, à Chleby en République Tchèque et à Beauval, depuis fin 2020.

Au niveau du vivarium, l’enclos des tortues a été totalement rénové et propose maintenant une volière intérieure/extérieure pour les espèces de tortues déjà présentées et des sakis à face blanche.

Juste à coté de la nouvelle volière, le terrarium qui était lieu de vie d’un iguane commun, est maintenant occupé par un rare iguane noir d’Útila (ctenosaura similis), une espèce rencontrée dans une quinzaine de parcs zoologiques en Europe.

Enfin la visite se termine par les boutiques du parc qui ont été rénovées à l’extérieure et qui ont également changées de nom. “Makis & Cattas” est devenu “Au Royaume des pandas” et le “Flamant rose” est devenu “Autour du monde”. Cette dernière est maintenant aménagée d’une grande terrasse en bois avec des bancs et des tablettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.