HIPPOCOVE : CINCINNATI ZOO

Pour la première fois en 20 ans, les hippopotames du Nil ont fait leur retour au Zoo de Cincinnati aux Etats Unis. L’exposition “Hippo Cove” est considérée comme le projet le plus complexe jamais réalisé dans l’histoire du zoo de Cincinnati. Pour se faire une toute nouvelle installation a été conçue et à ouvert officiellement ses portes en juillet 2016.

L’exposition se compose, d’un bassin extérieure de 265000 litres avec une zone d’observation sous-marine à travers une vitre d’observation en verre de 20 mètres de long et d’un espace terrestre

Le bâtiment des hippopotames, d’environ 1000 m2, dispose également d’un bassin supplémentaire. Des panneaux solaires installés sur les toits des deux bâtiments (hippopotames et filtration) fournissent de l’électricité pour alimenter l’équipement. Une toiture de chaume synthétique a été utilisée pour la verrière de la zone d’observation.

Garder l’eau propre pour les visiteurs était la tâche la plus complexe pour l’équipe. Le système du zoo utilise un procédé complexe utilisant du carbone et du sable. Un réservoir de rétention souterrain de 1,5 millions de litres, sous l’installation des lycaons, recueille l’eau de pluie qui est filtrée et utilisée pour alimenter les ruisseaux, les cascades et les différents bassins de la zone Afrique et notamment celle des hippopotames qui demande près de 300 000 litres. Les équipements de tuyauterie dans le bâtiment de filtration, représente le poids de 90 hippopotames. Enfin le bassin d’exposition pousse l’eau à travers le système de filtration à 7,5 fois plus qu’un tuyau d’incendie.

Les hippopotames amphibies

 

Henry le mâle, a déménagé du Dickerson Park Zoo dans le Missouri, ou il était présenté seul depuis 20 ans.

 

Bibi la femelle, est née à Disney’s Animal Kingdom à Orlando, en Floride, mais a a été hébergée au zoo de St. Louis avec d’autres femelles. Elle ne s’est jamais reproduite jusqu’à la naissance de Fiona.

 

Fiona est née le 24 janvier 2017 de l’union de Henry et Bibi.

Pédagogie

Le bébé hippopotame Fiona, qui est née prématurément, est devenue une star des médias sociaux et aide ainsi à vendre une large gamme de produits à son effigie dans les boutiques du parc. Elle est aussi une force éducative et littéraire; puisque héroïne d’une demi-douzaine de livres à ce jour. “Saving Fiona”, le dernier sortie a d’ailleurs été écrit par le directeur du zoo, Thane Maynard.

Mais pour satisfaire les curieux visiteurs, des panneaux pédagogiques et éducatifs ont été installés sur l’ensemble de l’installation.

 

Enfin, une aire de jeux interactive a été installée pour que les enfants, petits et grands, apprennent et explorent davantage sur ces animaux géants et étonnants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *