ZOO ŁÓDŹ : ORIENTARIUM

Un immense complexe d’élevage et d’exposition – l’Orientarium – est en cours de construction dans le jardin zoologique de Łódź en Pologne. La faune et la flore de l’Asie du Sud-Est apparaîtront ici. Les travaux ont officiellement débutés en septembre 2018. 

L’investissement permettra à de nouvelles espèces d’animaux d’apparaître dans le zoo de Łódź, notamment des orangs outans de Sumatra, des anoas, des crocodiles gavial, des requins et des raies. Le jardin poursuivra également l‘élevage des espèces qu’il possède déjà : éléphants indiens, macaques, gibbons, langurs et ours malais. 

L’Orientarium couvre une superficie de 7,5 hectares, soit la moitié de la superficie du jardin zoologique de Lodz. C’est le seul complexe de ce type en Pologne, qui présente cette région du monde. Visité par 300 000 visiteurs, le Lodz Zoo espère atteindre les 1,5 millions de visiteurs avec l’ouverture de l’Orientarium cette année.

L'entrée et les extérieurs de l'Orientarium

Dans l’optique du développement et de la construction de l’orientarium, une toute nouvelle entrée a été créée. 

Dans la continuité de ce nouveau bâtiment, plusieurs petits chalets ont été installés pour se restaurer, jouer ou découvrir des animaux typique de la ferme, telle que des chévres.

60% de l’espace de l’Orientarium de Łódź sera entouré de verdure exotique et tropicale. Les plantes, arbustes, lierres et graminées plantés ici proviendront entre autres du Laos, d’Inde, d’Australie, du Japon et des Philippines.

L'ORIENTARIUM

L’installation, commandée par le zoo de Łódź, a été construite par Mosty Łódź à partir de septembre 2018. Le coût d’investissement est de 262 millions de PLN. Les préparatifs de la construction ont commencés en 2015. La construction a été entravée par la pandémie de coronavirus, d’où le retard conséquent des travaux.

Après la construction des murs, la pose du toit a commencée sur le bâtiment de l’Orientarium du zoo de Łódź. 70 airbags constitués d’une membrane ETFE spéciale, plus légère qu’une surface de verre et qui transmet de la lumière, ont été installés sur le dessus de l’enclos intérieur des éléphants et de la partie consacrée aux orangs outans, gavials et ours malais.

L’extérieur a été aménagée principalement avec des passerelles pour surplomber le grand espace extérieur des éléphants d’Asie mais aussi les installations des ours malais, panthères longibandes, orangs outans et macaques.

Les éléphants d'Asie

Le bâtiment de l’Orientarium se compose d’une partie “entrée” et d’une partie pour les animaux.
L’entrée de l’Orientarium se fait d’ailleurs juste devant le grand espace intérieur des éléphants

Un grand espace intérieur a été construit pour héberger le nouveau groupe d’éléphants d’Asie du zoo.  Principalement sableux et aménagé d’un gros tronc d’arbre et de quelques plus petits troncs et d’une végétation succincte (principalement des bambous) , ce vaste espace permettra d’accueillir un groupe reproducteur dans le futur.

A même titre que ce qui a déjà été fait à Zurich, un grand bassin a été construit dans l’installation intérieure avec une vitre pour y observer les pachydermes sous l’eau

Alexander est arrivé en juillet 2021 au zoo de Łódź, en provenance du zoo de Munster en Allemagne. Il était accompagné de ses soignants qui, les premiers jours, l’ont aidé à s’habituer aux nouvelles conditions. Désormais, les soignants travaillant au zoo de Łódź ont pris en charge le nouveau venu. Alexander est un mâle agé de 43 ans et c’est un éléphant calme. Il a été rejoint par Taru,  un mâle de 9 ans, arrivé du Szegedi Vadaspark en Hongrie. Dans un avenir proche, Yuma, 10 ans, actuellement en France, rejoindra Taru et Alexander.

Les macaques, anoas et babiroussas

Aménagé avec une tête de bouddha et quelques troncs d’arbres pour le premier espace, et d’un petit bassin et de plusieurs petits troncs, deux enclos ont été construit dans cet espace. 

Ces nouveaux espaces de vie seront donc le lieu de vie du groupe de macaques ouanderou qui était déjà hébergé à Lodz et des anoas des plaines dans l’installation avec le petit bassin.

Le grand aquarium

L’attraction principale de l’Orientarium est le tunnel sous-marin . Vous pourrez également y observer la barrière de corail et un grand bassin pour requins et raies. Il mesure environ 26 mètres de long et 2,4 mètres de haut. La profondeur moyenne de ce bassin est de 6 m, au point le plus profond. Ce nouvel espace a été rempli de 2,5 millions de litres d’eau. Un avion échoué a d’ailleurs été installé au fond du bassin.

Le grand aquarium sera le lieu de vie de requins à pointes noires, des raies, des bars et des poissons zèbres. D’autres bassins accueilleront également des hippocampes, des rascasses volantes, des apogons ou des murènes ruban.

Les orangs outans, gavials et ours malais

Ce grand espace sera le lieu de vie de plusieurs espèces originaire de l’Asie du sud Est. Une grande passerelle surplombe les différentes installations, pour pouvoir observer au mieux les différentes espèces qui y sont maintenant présentées.

Un couple d’orangs-outans de Sumatra est arrivé du Zoo Bâle en Suisse. La femelle, Ketawa, a 8 ans et pèse environ 30 kg. Le mâle, Budi, est un individu de 17 ans, pesant environ 80 kg. Différentes espèces d’oiseaux y cohabiteront. Ils auront également la possibilité de découvrir l’extérieur dans un grand espace qui leur sera dédié.

Deux autres volières seront consacrées à la présentation de gibbons et langurs de Java et de binturong. Ces 3 nouvelles espèces auront également un accès aux installations extérieures.

Un mâle ours malais nommé Somnang est arrivé à Lodz. Il est né en 2002, dans la nature. Somnang (avec son frère Rotana) est arrivé au zoo d’Édimbourg en 2004 en provenance du Phnom Tamao Wildlife Rescue Center. Ces jeunes oursons ont été victimes du commerce illégal d’animaux. Les deux ours malais a été récupérés par Free the Bears Fund auprès d’un propriétaire privé qui les a gardés dans une cage étroite. En 2010, Somnang a été transféré d’Édimbourg à Arnhem. Il a depuis déménagé  à l’Orientarium. 

Une grande installation a été construite spécialement pour eux à Lodz. Un grand bassin adjoint à une petite partie terrestre convient parfaitement à l’une des espèces de crocodiliens, en danger dans son milieu naturel

Kraken et Pénélopa, deux tomistomas ou faux gavials de Malaisie sont partis du Safari Park Dvůr Králové pour le Zoo Lodz en Pologne.  Cela donnera plus de chances au couple de faux gavial de Malaisie, de se reproduire. Le couple a vécu pendant 30 ans dans l’installation de Dvůr Králové  mais elle était devenu trop petite pour obtenir de la reproduction. Kraken le mâle est actuellement l’un des plus grands crocodiles d’Europe

Les travaux de finition sont actuellement en cours. Rappelons que l’Orientarium de Łódź devait ouvrir en septembre 2021, puis en octobre. Aujourd’hui, on sait que l’ouverture de l’orientarium aura lieu en mars 2022, mais sous certaines conditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.