ZOO KNOXVILLE : ARC CAMPUS

En avril 2019, Zoo Knoxville a annoncé un don conjoint de 5 millions de dollars de Jim Clayton et FirstBank. Il a soutenu la construction du Centre de conservation des amphibiens et des reptiles de la famille Clayton de 10 000 m4 et du FirstBank ARC Center de 1000 m2, une installation de pointe pour les reptiles.

L’équipe d’herpétologie du zoo de Knoxville est reconnue internationalement pour son expertise et son travail pour sauver les amphibiens et les reptiles en danger critique d’extinction. L’utilisation de l’acronyme ARC pour le nouveau campus reflète le rôle que joue le zoo de Knoxville en tant qu ‘«arche» moderne pour son travail effectué pour sauver les animaux de l’extinction. Alors que le département d’herpétologie du zoo de Knoxville est classé parmi les meilleurs du pays, seuls 10 % des animaux étaient exposés dans l’ancienne installation vieillissante du zoo.

Le projet de 18 millions de dollars a créé un niveau d’expérience de présentation pour les amphibies, avec des éléments éducatifs immersifs. L’ARC a également accueilli de nouvelles espèces passionnantes telles que les crocodiles cubains, une serre qui permet aux invités d’entrer et de regarder les herpétologues au travail, ainsi que des zones humides extérieures qui servent d’habitat et d’étude écologique.

Amphibian and Reptile Conservation Campus

Le campus Clayton Family ARC d’un étage abrite 85 espèces d’amphibiens et de reptiles du zoo. Ce dernier a ouvert le 12 avril 2021. L’entrée du ARC Center se fait par une porte avec des poignées de poussées en forme de tortues. Nous sommes toute de suite invité à pénétrer et découvrir le bâtiment avec une grande photo de la carapace de la tortue rayonnée de Madagascar

Nous découvrons les 3 premiers bassins consacrés à la famille des crocodiliens et aux tortues.  Des crocodiles de Cuba connus pour sauter hors de l’eau pour attraper leur nourriture, des crocodiles nains d’Afrique de L’Ouest qui cohabitent avec des tortues à grosse tête malgache et différentes espèces de cichlidés, ainsi que différentes espèces de tortues qui cohabitent ensemble comme des tortues géantes de Malaisie, des tortues de la rivière Fly, des tortues à carapace plate, des tortues à cou de serpent de l’île Roti, des tortues à rabat indienne, des tortues de bassin tachetées, sont présentés dans ces bassins . Des paresseux à deux doigts, des ouistitis de Geoffroy, des tatous à six bandes, ainsi que des porcs épics à crête et des coendous sont également visibles dans le bâtiment.

Nous arrivons par la suite dans une grande pièce ou sont positionnés plusieurs terrariums naturels en adéquation avec le milieu naturel de l’espèce qui y est présentée. 

Plusieurs espèces sont à découvrir ici comme des caméléons Fucifer minor en danger à Madagascar, des grenouilles du lac Titicaca du Pérou dans un bassin circulaire, des lézards des roches de Basse californie, ou des serpents vénineux comme des vipéres heurtante, des crotales des bois, des mocassins à tête cuivré, des dendrobates “Phyllobates terribilis”, des iguanes des ïles Fidji ou différentes espèces de varans. 

Nous entrons par la suite dans une petite serre tropicale ou sont présentés différentes espèces de petites tortues terrestres telle que des tortues-boîtes asiatique, des tortues de forêt de Sulawesi ou des tortues de Forsten. Un laboratoire de reproduction des tortues ainsi qu’un espace éducatif pour les visiteurs sont disponibles et ceux pour susciter la curiosité et inspirer l’apprentissage sur les différentes espèces de tortues qui y sont présentés et reproduites. 

La visite se termine avec plusieurs enclos extérieurs pour présenter différentes espèces de tortues. Des tortues géantes d’Aldabra, des tortues à soc, des tortues étoilées de Madagascar, différentes espèces de tortues araignées, des pyxides à dos plat, des tortues-boîtes du sud du Vietnam, des tortues de Muhlenberg ou des tortues peintes, y sont présentées parmi d’autres. L’ensemble de ces espèces terrestres sont rentrés dans un bâtiment d’hiver lors des périodes plus froides .

La pédagogie y est également très développée dans l’ensemble de la zone avec des panneaux pédagogiques très représentatif et éducatif sur les espèces de tortues mais également des petits jeux pour enfants comme les nenuphars situés dans la zone extérieure.

Le zoo de Knoxville participe également à des travaux de conservation sur le terrain pour sauver la tortue des tourbières, en voie de disparition dans l’est du Tennessee, et à des recherches sur les salamandres telle que la necture tacheté aux Etats Unis et voyagent également aux îles Komodo et Madagascar pour étudier les animaux dans leurs habitats d’origine.

En parallèle de la création de l’ARC Campus, le Knoxville Zoo a décidé de créer juste à coté du bâtiment une toute nouvelle installation de 210 m2 pour les loutres de rivière nord-américaine. Cette dernière a eu un peu de retard et a finalement ouvert en mars 2022. Les loutres, vivaient auparavant dans une petite installation proche de l’ancien bâtiment des reptiles datant des années 1970, et qui fermé ses portes suite à l’ouverture de l’ARC. Le nouvel habitat comprend une plage de sable, un ruisseau ainsi qu’un bassin en vision sous marine et est niché à flancs de collines entre le nouveau bâtiment de l’ARC et l’enclos des petits pandas.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.