ZOO DE BEAUVAL – LA TERRE DES LIONS

En 2017, le Zooparc de Beauval inaugurai l’un des espaces les plus marquant de sa troisième grande extension au nord du parc:   la ‘’Terre des lions”.  

Ce nouvel espace a été construit et conçu par Rodolphe Delord le directeur du zoo et par le cabinet d’architecture Boitte situé à Blois. Il a été inauguré officiellement en présence de la famille Delord.

La Terre des Lions

S’inscrivant dans la continuité des précédents espaces de la zone, la ‘’réserve des hippopotames” et l’enclos des antilopes africaines (bongos, petits koudous et dik-diks), évoquant une véritable envie de centraliser les espèces par zone géographique.

Il était donc tout naturel pour compléter cette zone africaine, de donner un enclos digne de ce nom, au tant apprécier roi des animaux.
Bien qu’initialement imprévus dans le master plan de l’époque, c’est 5300m² qui sont réfléchis et aménagé, pour donner un espace unique à la famille de lion d’Afrique du Sud, déjà présente au parc depuis 2011.

Pour étoffer ce nouvel espace, 1200m² sont dédiés aux lycaons (nouvelle espèce pour le parc) et aux suricates (seconde colonie du parc). Avec le restaurant, la gare télécabines et autres infrastructures, la ‘’Terre des lions’’ s’étend sur plus d’un hectare.

Un nouvel espace pour les lions d'Afrique

Présent au parc depuis de nombreuses années, dans la partie historique de la fauverie, il était grand temps de donner un territoire bien plus vaste et adapté aux lions du parc. Un déménagement qui aura évidemment nécessité plusieurs mois de conception et de mise en œuvre. Pas moins de six mois de travaux sur site auront été nécessaire à hauteur de 4.5 millions d’euros.  Un investissement toujours à la hauteur de l’ambition des projets du parc.

Le visiteur se retrouve dès son arrivée, face aux propriétaires des lieux, le grand Krüger et sa famille. L’enclos a été pensé pour donner aux visiteurs une expérience de proximité et d’immersion, tout en donnant aux lions un espace de vie agréable et répondant à leurs besoins. Cela passe notamment par le placement habile des promontoires de roches et des espaces surélevés, permettant au roi de dominer l’entièreté de son territoire et ainsi donné un face-à-face unique avec le public.

Le public chemine tout autour de l’enclos, donnant une vision sur l’entièreté de celui-ci, en étant au même niveau que les félins. Pour accentuer l’immersion, un grand tunnel fait office de pièce centrale, passant sous l’enclos et donnant un nombre important de point de vue, au plus proches des animaux. Vitres sur le flan ainsi que sur le dessus, les lions peuvent s’en approcher et marcher dessus pour le plus grand plaisir des visiteurs. Le grand point d’eau permet une séparation naturelle, non sans sécurité en plus, avec un grand filet métallique.

Les enrochements naturels se mêlent avec les décors et roches en béton projeté, véritable marque de fabrique de Beauval depuis sa création. Les faux baobabs et le tunnel permettent de faire un lien avec la grande volière des hippopotames, gardant ainsi le visiteurs dans son immersion au sein de la faune africaine.

Sur ce grand territoire d’un demi-hectare règne le couple de lion, arrivée d’Afrique du sud quasiment en même temps, en 2011 et 2012. Le majestueux Krüger et sa belle Malawi, ayant eues ensemble pas moins de cinq portés, soit quatorze descendants. Ils partageaient leur royaume avec cinq d’entre eux, deux grands mâles nés en 2018 Issa et Kivu, leur jumelle Sabi, ainsi que leur deux autres sœurs nés en 2017 Swahili et Namiri. Issa, Kivu et Namiri, ont depuis rejoints le Zoo du Bassin d’Arcachon.

Les autres espèces de la zone

Comme souvent à Beauval, lorsqu’un nouvel espace est créé, plusieurs espèces animales sont incorporées au projet. Avec un espace pour ses grands fauves, la cohabitation inter-espèces n’est évidemment pas possible et il a donc fallut harmoniser les différents enclos entre eux. Le zoo de Beauval accueille alors une nouvelle espèce pour agrémenter la cour du roi, déjà présentés au zoo il y a quelques années:  une meute de lycaons.

Prenant place dans un vaste espace linéaire, leur permettant de courir à hauteur des lions et communiqué par une simple vitre avec l’enclos d’un nouveau groupe de suricate. La relation visuelle entre les trois espèces, permet ainsi un enrichissement constant, stimulant les instincts naturels des animaux.

Le tunnel des lions a permis l’intégration de deux vivariums. Un petit vivarium pour le varan des savanes et un très grand vivarium abritant diverses espèces de lézards (agame à gorge bleu, lézard impérial, fouette queue, smaug ou tarente annelée)  et de tortues (tortues crépe, pyxide arachnodie, sillonnée et étoilée de Madagascar) .

La création de galeries factices, a aussi permis la présentation d’une nouvelle espèce singulière, le rat taupe nu. Le système d’expositions de l’espèce permet ainsi de voir le rythme de vie de ces animaux édaphiques.

Les infrastructures de la zone

Au centre de la zone, accoler au territoire des lions, est implanté le restaurant ‘’Le Serengeti’‘. Faisant écho au ‘’Kilimandjaro” se trouvant plus bas, le restaurant propose principalement des grillades, pâtisseries sucrées et glaces artisanales. Profitant de table donnant directement sur l’espace des fauves, ainsi que sur l’aire de jeux pour enfants.

A la sortie du tunnel des lions, un point d’observation surplombe l’installation des lions. Juste à coté, le grand bâtiment de nuit des lions s’offre à nous. Il est possible d’y observer également deux espaces intérieurs dévolus aux lions, lorsqu’ils ne sont pas dans leur enclos extérieurs, ou lors de leur rentrée le soir. 

Depuis 2019 la ‘’Terre des lions” s’est vu s’agrandir, pour accueillir la gare nord, des télécabines du parc. Reliant cet espace à celui des éléphants en zone sud, les ‘’Nuages de Beauval” offre une expérience unique en France. Les visiteurs peuvent alors survolés le parc, permettant ainsi d’apprécier sous un autre œil, les différents espaces du parc et notamment celui des lions. Vu imprenable sur la morphologie des lieux et sur les animaux qui les habitent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.