DRESDEN ZOO : NOUVELLE MAISON DES ORANGS OUTANS

Avec un coût de construction prévu de 22 millions d’euros, il s’agit du plus grand projet de construction de l’histoire du zoo. Après une phase intensive de planification et de coordination, et le souhait de longue date d’un hébergement respectueux des animaux et du groupe d’orangs-outans prend de plus en plus forme.

Pour réaliser le projet de construction, différents endroits du zoo ont été examinés, offrant les conditions les plus appropriées pour le nouveau bâtiment prévu. La décision s’est finalement portée sur la zone où se trouvaient l’ancienne maison des singes et l’ancien enclos des flamants roses de Cuba.

La conception inhabituelle du nouveau bâtiment de la maison des orangs-outans, avec l’inversion des surfaces intérieures et extérieures, répond à l’impératif des allées du zoo, qui sont classé, et traverse l’ensemble du zoo et ne peut être ni interrompu ni dévié. Le bâtiment intègre ce parcours circulaire et l’étend avec un autre chemin qui entoure la partie ouest de l’enceinte extérieure. Le nouvel habitat des orangs-outans est entouré d’une salle de visite ouverte qui forme un anneau autour de l’enceinte extérieure. Ce nouveau bâtiment comprend également des enclos et des terrariums pour d’autres espèces , offrant ainsi aux visiteurs un aperçu complet de la faune d’une forêt tropicale humide, originaire d’Asie du Sud-Est.

Le montant total d’environ 22 millions d’euros est financé d’une part par un prêt et les ressources propres du zoo et d’autre part par des dons. 

La construction

En juin 2022, soit environ un mois et demi après la pose de la pierre de fondation, la construction brute de la maison Orang-outan prend forme. On reconnaît déjà le plancher en forme d’anneau, le plafond du sous-sol mais aussi le plancher de l’enceinte intérieur des orangs-outans .

d1ui46u2q0mr1wfzskjsw1x97lbjpvcm

Durant le printemps 2023 et malgré les multiples interruptions du bétonnage dues à la météo, la construction brute du chemin du visiteur, le bassin d’eau pour les loutres ainsi que les fondations pour les arbres et pylônes grimpants sont maintenant terminées. Pendant la période de janvier à mars, la structure en béton a également été préparée sur les murs du futur extérieur de l’Orang outans. Par la suite, après Pâques, l’application de béton pulvérisé a démarrée.

Également sur le toit, les équipes ont travailler sur l’isolation et l’étanchéité du toit. Tous les phares ronds ont  été installés et l’installation des toits en papier membranaire pour les grandes fenêtres d’angle. Les travaux d’isolation thermique et de nettoyage extérieur ont également commencé sur la façade du bâtiment. Les plaques d’isolation de 14 cm d’épaisseur ont été appliquées sur le batiment extérieur, pour illustrer les structures d’arbres stylisées.

A l’intérieur de la maison, depuis mi décembre, installation de la ventilation, chauffage, sanitaire et électricité. En parallèle, des travaux de nettoyage intérieur au sous-sol et dans les enclos intérieurs ainsi que la pose du sol et aux étages supérieurs ont été effectués.
4AZI2XDRTNH4PDQ3EUTOLQFTBY

La planification s’est concentrée aussi sur la conception verticale des systèmes. D’une hauteur totale de dix mètres, les orangs-outans pourront contempler le zoo et le Grand Jardin depuis des belvédères. Cinq pylônes ont été érigés à cette effet dans leur espace extérieur et stabilisés par une toile en acier inoxydable suspendu

OrangHausZoo4-1024x720

Durant l’hiver 2023/2024, les équipes se sont concentrés par la mise en place des aménagements des installations intérieures des orangs outans, loutres et tortues et des futurs terrariums.

Après presque trois ans de construction, l’ouverture officielle a eu lieu le 18 juin 2024. Le matin pour la presse et à partir de 14h pour tous les visiteurs. Avec l’ouverture de la maison des Orangs-outans, le plus grand projet de construction de l’histoire du zoo de Dresde est achevé.

448666748_872735464886083_4139838172807906443_n

La nouvelle maison des orangs outans

Fin avril, le zoo de Dresden a accueilli une nouvelle espèce, le binturong. Les deux animaux proviennent d’un zoo néerlandais et d’un zoo français et s’appellent “Swantje” et “Roquefort”. Le jeune couple s’est rencontré pour la première fois après son arrivée dans le zoo.
441491200_844312354395061_2425085945655708928_n

Le 26 avril, un couple de loutres à pelage lisse a emménagé dans l’enclos intérieur de 145 m² de la nouvelle maison des orangs-outans. Le zoo de Dresden est le premier et le seul zoo en Allemagne à héberger ces prédateurs considérés comme joueurs. Il n’existe que 18 zoos en Europe, parmi lesquels seuls huit abritent des couples reproducteurs potentiels. Le couple provient du  Zoo de La Flèche et de la Planète Sauvage.Les deux animaux de deux ans sont très brillants, curieux et s’entendent très bien. Dans l’enclos intérieur ainsi que dans l’enclos extérieur, un grand bassin d’eau et mis à la disposition des deux loutres. Dans leur installation intérieure, une grande vitre sous-marine offre un  aperçu des excellentes capacités de nage des animaux dans leur bassin de 1,30 mètre de profondeur.

Les trois tortues géantes d’Aldabra, Hugo II, Hugo III et Hugo IV, ont emménagé dans leurs nouveaux quartiers . Les trois poids lourds ont été conduits jusqu’à la maison via le futur enclos extérieur pour tortues, dans un tracteur et dans un conteneur ouvert. Ils ont parcouru seuls les derniers mètres jusqu’à l’enceinte intérieure. Des branches fraîches d’érable de Norvège étaient disponibles comme leurre, mais les Hugo les laissèrent tranquilles pour le moment et coururent résolument vers leur nouvelle maison et en explorèrent chaque recoin. 
 

Des reptiles tels que les phytons réticulés, les varans émeraude, les iguanes des Fidji, les lézards à collerette et les scinques à langue bleue peuvent être observés dans des terrariums situés dans le bâtiment.

Depuis trop longtemps, les orangs-outans de Sumatra ont vécus dans un bâtiment qui a été ouvert il y a 35 ans comme une solution “provisoire”. Dans cette nouvelle maison, les animaux disposent désormais de beaucoup plus d’espace, de possibilités d’escalade, de zones de retraite et de zones d’d’activités.

Toni le mâle et Daisy et Dalai ont déjà emménagé dans leurs nouvelles installations, les deux orangs-outans femelles plus âgées, Djaka et Djudi, ne sont pas encore visibles dans la nouvelle maison. Le déplacement du deuxième groupe d’orangs-outans devrait avoir lieu à la mi-juillet. D’ici là, Djudi et Djaka sont encore visibles dans la vieille maison.
 

Le déplacement des orangs-outans  s’est déroulé sans problème. Au départ, Toni le mâle, Daisy la femelle et son petit Dalaï étaient hébergés dans des locaux séparés en coulisses. Une fois que les orangs-outans se sont habitués aux nouvelles conditions dans la zone arrière, les installations d’exposition intérieures ont été ouvertes. Alors que Toni a rapidement maîtrisé le changement et a exploré ses installations en profondeur, Daisy et Dalai étaient un peu plus hésitants au début. Le Dalaï utilise désormais également l’ensemble de ses installations pour lui-même. Daisy se retire souvent dans des cachettes. Mais grâce au soutien affectueux de nos soigneurs d’animaux, elle est sur la bonne voie.

Ce déménagement à permis de séparer Dalaï de sa maman. Dalai agé de 9 ans, est désormais à un âge où les chemins entre la mère et son petit se séparent naturellement. Dalaï restera au zoo dans la nouvelle maison des orangs-outans. En effet Dresden   dispose désormais de suffisamment d’espace pour un troisième groupe d’orangs-outans. Ils sont déjà en contact avec le coordinateur de l’EEP afin de trouver un partenaire pour Dalai. Toni et Daisy peuvent également à nouveau s’occuper maintenant de leur prochaine progéniture. 

En clôturant les installations extérieures internes, les orangs-outans de Sumatra seront mieux protégés du vent et du bruit et pourront les utiliser plus longtemps qu’auparavant tout au long de l’année. Les orangs-outans disposent désormais de beaucoup plus d’espace, de possibilités d’escalade, de zones de retraite et d’îlots d’activités dans les installations intérieures et extérieures.

À l’avenir, des langurs de François trouveront également un nouveau foyer dans la maison des orangs-outans. L’installation est prête à emménager.

La nouvelle maison des orangs-outans représente non seulement une amélioration significative des conditions de détention des animaux, mais elle offre également un espace permettant de mieux remplir la mission éducative du zoo. Dans une exposition interactive, les visiteurs en apprennent beaucoup sur le fragilité de l’écosystème de la forêt tropicale et sur le mode de vie des orangs-outans de Sumatra. Nous fournissons également des informations sur les projets de protection des espèces que nous soutenons en Asie du Sud-Est grâce aux dons de “Species Protection Euro”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *