TERRE DES GORILLES AU THOIRY ZOOSAFARI

Depuis le mois de septembre 2020, le ZooSafari de Thoiry niché dans les Yvelines, vous propose de vous immiscer dans la “terre des gorilles”. Son tout nouveau projet au plus proche de ces grands primates, une première pour le parc qui accueille désormais une des 4 sous-espèces de gorilles!

Malgré le contexte si particulier que traverse le monde depuis 1 an déjà, le projet a vu le jour pour le plus grand bonheur du parc et de ses soigneurs. Lorsque les visites dans les parcs étaient encore autorisées, les visiteurs ont eu la chance de pré-découvrir ce tout nouvel espace au début de l’année scolaire (la totalité du projet et les fin de travaux se sont terminés un peu plus tard).

situé dans la ville de Thoiry en ile de France, le zoosafari est implanté au cœur du domaine du château de Thoiry. Magnifique château de la Renaissance (XVe siècle), propriété du Comte Paul de La Panouse, il est inscrit aux monuments historiques depuis 1973. Chargé d’histoire, le château a été le témoin de périodes importantes de l’histoire française : la révolution, première et deuxième guerre où notamment, les Allemands (autrefois ennemis du territoire) avaient prédéfinis le château de Thoiry en tant que zone de repos pour ses troupes. La visite du château est valable sur présentation du billet ZooSafari de Thoiry en Juillet.

La totalité du domaine couvre 380 hectares avec à peu près 130 d’entre eux, dédiés au parc zoologique. C’est en 1968 que Paul de La Panouse fonde le Parc Animalier de Thoiry, limitrophe au domaine du château, où se dernier imagine une visite insolite et exclusive à proposer au visiteurs, connue aujourd’hui à travers toute la France : la découverte des animaux à bord de nos voitures. Il s’agit du tout premier Safari créé en France et qui par la suite se combinera à la visite à pied de l’autre partie du Parc. La démarche ? Se retrouver nous mêmes “en cage” et déambuler à travers le territoire des animaux, sur le domaine du safari : ours/bisons/loups, watusi, zèbres, éléphants et bien d’autres encore!

Pour à peu près 1 heure de parcours en voiture à travers “la jungle Parisienne”, immiscez-vous au plus près des animaux ! Des sorties en “camions brousses” sont également de la partie, en groupe, pour les visiteurs sans voiture. Aujourd’hui sous propriété du Groupe “Thoiry Participations”, Paul de La Panouse a, par la suite, transposé le concept ailleurs en France, au Safari de Peaugres en Ardèche et à la Réserve Africaine de Sigean, dans l’Aude entre autres.

Membre de la World Association of Zoos and Aquariums (WAZA) et de l’European Association of Zoos and Aquaria (EAZA), le ZooSafari de Thoiry s’étend sur 155 hectares de collections botaniques et zoologiques, ouverts au public, sur un domaine réparti sur 400 hectares. Partez à la découverte des 90 hectares du parc à explorer à pied… Plus de 750 espèces d’animaux des 4 coins du monde vous attendent! Découvrez “Wild Forest”, la nouveauté 2019 avec sa grande volière de 500m² et 10 mètres de haut pour admirer 5 espèces de rapaces, dont des vautours fauves et de Rüppel. Thoiry est aussi connu pour avoir fait sortir de terre des “tunnels de verre” pour être au plus près des animaux. Ainsi, le parc vous offre des rencontres inoubliables avec ces derniers, pour côtoyer les tigres, lions et également les hyènes. Aventurez vous également dans le “Lemurtrek” où les lémuriens déambulent en liberté sur leur territoire et emprunter les ponts et passerelles en bois construits à cet effet! Découvrez aussi “l’Arche des petites bêtes” qui comme son nom l’indique abrite un monde animal plus petit et discret. 500m² d’arche pour en prendre pleins les yeux. Enfin, évadez-vous en Australie dans cette sublime volière, en immersion avec des Loriquets Arc-en-Ciel entre autres et au-delà de la volière, des kangourous roux ou encore des casoars! Enfin, faites également le plein d’animations pour connaître sur le bout des doigts ces animaux et les regarder d’un autre œil grâce aux discours passionnés et aguerris des nombreux soigneurs…

Présentation des nouveaux habitants

Intéressons nous tout d’abord aux principaux protagonistes! Fraîchement arrivés dans le cadre d’un programme européen de conservation, le groupe se compose de 4 mâles gorilles de plaines de l’Ouest avec 3 “dos noirs” et 1 mâle au dos argenté. Thoiry est devenu le 6ème Zoo français à abriter des gorilles et le seul parc en île-de-France. Afin de permettre la reproduction des gorilles en captivité (le gorille vivant en harem, c’est-à dire avec un mâle dominant, des jeunes et des femelles) et ajuster le nombre de mâles dans les parcs, l’opportunité était trop belle pour le ZooSafari… Il s’est donc positionné pour accueillir ces 4 garçons! Le programme est en recherche constante de parcs pouvant héberger des groupes uniquement sans femelles. Dans la nature, les groupes de gorilles sont toujours composés en harem mais il existe aussi des groupes de mâles qui se retrouvent ensemble car ils n’ont pas leur propre harem.

Yeba et Ayo sont les deux premiers gorilles arrivés le 17 juin 2020 à Thoiry. Ils ont donc logiquement fait connaissance ce même jour, dans un endroit inconnu pour l’un comme pour l’autre. Ayo (à gauche) provient du GaiaZoo au Pays Bas et Yeba (à droite) du Givskud Zoo au Danemark.

Le jeune Ayo est âgé de 8 ans. Il est né et a grandi au Pays-Bas : Pour décrire Ayo, ses soigneurs utilisent les mots : “fier, sage et patient. C’est un bon élève pour les entraînements médicaux, alors qu’il n’en avait jamais connu auparavant.”

Yeba a le même âge qu’Ayo et provient du Danemark : Yeba a eu une enfance moins tendre que d’autres gorilles car sa mère s’est peu occupée de lui, ce qui l’a forcé à devenir très vite indépendant. Selon les observations de ses soigneurs, il est très intelligent et adore prendre le temps de réfléchir lorsqu’on lui propose des enrichissements. Il se distingue facilement grâce à la petite crête rousse au sommet de son crâne. Incroyable dextérité, il résout facilement les enrichissements qu’on lui propose. Yeba est attachant mais peut également être farceur aussi bien avec ses congénères comme avec ses soigneurs.

Ensuite est arrivé Wazungu (Wazy), le plus vieux et le dos argenté du groupe :

Seul dos argenté du quatuor, le silverback de 17 ans provient de Pairi Daiza en Belgique.. Il a été mis en contact avec Ayo et Yeba le 22 octobre 2020. “Assez patient, Wazungu commence à lui faire comprendre quand cela l’agace.” 

Le dernier arrivé, Tambo! Il est le plus jeune de ce quatuor du haut de ses 7 ans, fraîchement débarqué sur les terres de Thoiry le 23 septembre 2020, il vient tout droit d’Allemagne au Zoo Krefeld.

Tambo est le plus jeune des 4, c’est aussi le plus dégourdi : “Décrit comme étant joueur et farceur, il est pour autant très concentré lors des sessions d’entraînement médical. Nous le surnommons aussi “le petit acrobate” car nous le retrouvons souvent en haut des arbres dans une position délicate.”

Un tout nouvel espace pour les gorilles

Connu pour proposer des immersions via des tunnels en verre, le zoo n’a pas dérogé à la règle! Les différentes îles de 5000 m² environ, bénéficient de ce type d’installations pour que les visiteurs se retrouvent au plus près des gorilles. Grâce aux passerelles suspendues et aux tunnels de verre, le public est immergé au cœur du territoire des grands singes.  On y retrouve dans ce vaste espace extérieur avec espaces boisés et un réseau de rivières: “On voulait vraiment leur offrir le meilleur” s’est exprimé Colomba de La Panouse, la directrice du ZooSafari . “Ce n’est pas une reproduction de la jungle du Congo (…) on est dans la réalité et dans l’expérience. C’est au gorille de voir ce que va lui apporter son environnement”.

L’espace a été aménagé de sorte à ce que les gorilles conservent leur position dominante face aux visiteurs (attention à vous, ne défiez jamais un gorille du regard!) : “C’est à l’être humain de se faire petit. Les visiteurs seront ainsi le plus souvent légèrement en contrebas pour que les gorilles puissent garder de la hauteur”. Colomba de La Panouse, la directrice du ZooSafari au journal Le Parisien. Le gorille ne s’incline jamais, c’est pour cela que les aménagements ont été effectués des espaces appropriés à l’espèce pour qu’ils gardent leur caractère sauvage et dominant.

Les gorilles sont hébergés dans un bâtiment de 500 m² (visitable par le public) construit expressément pour eux. 

Le projet créatif et immersif de la “Terre des gorilles” a été réalisé par l’entreprise “Treize, le cercle créatif” pour l’aménagement, la décoration, les panneaux pédagogiques, les illustrations et la signalétique du nouvel espace des 4 pensionnaires. 

Pour ce faire, ce chantier a dû faire appel à plusieurs autres prestataires extérieurs pour compléter l’équipe. L’entreprise “Treize” a étroitement collaboré avec les équipes pédagogiques pour mettre en avant du contenu éducatif. Toutes les installations mises en places respectent le bien-être des animaux : “Tout a été pensé pour que les gorilles ne puissent pas entendre ni être dérangés par le public, isolés dans son parcours de visite” Treize-créatif.fr

Pour la partie décoration, ce tout nouvel espace immersif présente les différentes espèces de singes et leurs filiations. Beaucoup d’informations spécifiques sur le gorilles sont présentées aux visiteurs (alimentation, schéma familial, anatomie…).

Des espaces semi-enterrés permettent aux visiteurs d’observer discrètement les gorilles en extérieur. L’autre moitié du parcours, à la sortie du tunnel, se réalise à l’extérieur. Des éléments pédagogiques sur les actions de conservation dans lesquelles sont impliquées le zoo, arborent la visite. Enfin, un parcours arboré tout autour de l’espace des gorilles clos la visite de “la terre des gorilles”.

Pour compléter l’offre paysagère du territoire des gorilles et afin d’aller un peu plus loin dans la conservation, le 15 octobre 2020, les collaborateurs du parc ont planté une centaine d’arbres en compagnie de Reforest’Action (spécialiste de la forêt, une entreprise française qui préserve, restaure et crée des forêts partout dans le monde). Le paysage forestier a été créé comme un tout nouvel écosystème propre au territoire des gorilles avec la plantation d’autres essences comme des cèdres ou encore des séquoias.

D'autres habitants dans " Terre des gorilles"

Notons que les gorilles ne sont pas les seuls habitants de ce tout nouveau territoire! En effet, 3 Patas, 2 Mangabeys à ventre doré (originaire de la République démocratique du Congo) et des Colobes Guéréza profitent également des îles de 5 000 m². Le mangabey est une espèce seulement présente dans 8 parcs zoologiques européens. Les Patas, appelé également « singe pleureur » est lui aussi originaire des pays de l’Ouest afrique. Quant au colobe Guéréza reconnaissable à son poil blanc et noir, il est originaire d’Afrique et subsistent au Sénégal jusqu’en Ethiopie mais aussi plus au Sud, vers l’Angola et la Zambie. Dans leur milieu naturel, ces espèces s’entremêlent régulièrement. C’est pour cette raison que le ZooSafari de Thoiry a voulu mettre l’accent sur la vraie vie sauvage, le partage des territoires entre espèces, ce qui offre un spectacle unique.

Construction de "Terre des gorilles"

L’équipe de Thoiry et son architecte attitré ont permis de “faire sortir de terre” le bâtiment des grands singes.

Du maçon au décorateur, en passant par l’étanchéiste ou le menuisier pour les passerelles, plusieurs corps de métier se sont succédés sur le chantier de  2019 à juin 2020, pour offrir au groupe de mâles gorilles, un espace paysager, moderne et pédagogique.

Les gorilles, regardons d'un peu plus près ...

A vrai dire, c’est beaucoup plus complexe que ça… Il existe deux blocs forestiers, de part et d’autre du continent africain. Les forêts tropicales s’étendent de l’Afrique de l’Ouest, parcourent l’Afrique Centrale, jusqu’à l’Afrique de l’Est. On distingue les gorilles selon leurs entités géographiques, le bloc des gorilles de l’Ouest (en vert) et le bloc des gorilles de l’Est (en rouge). Les gorilles de l’Ouest sont localisés à travers plusieurs pays, avec plus ou moins de population d’un pays à l’autre : le Nigéria, le Cameroun, la Guinée équatoriale, le Gabon et le Congo Brazzaville. Côté Est, on le retrouve principalement dans 3 pays limitrophes, l’Ouganda, le Rwanda et la République Démocratique du Congo (RDC).

Dans la famille des grands singes, les gorilles eux se distinguent en 4 groupes, 2 sous-espèces par blocs forestiers : les gorilles de la rivière Cross (“le plus rare et le plus petit est le gorille de la rivière Cross dont il reste moins de 300 individus” selon la Dian Fossey Gorilla Fund International) et ceux des plaines de l’Ouest fondent la famille des gorilles de l’Ouest puis les gorilles de l’Est déterminent les gorilles des plaines de l’Est et les gorilles de montagnes (voir carte ci dessus).

Pourquoi protéger les gorilles dans les parcs ?

169181803_10158175261623284_4681765413273658646_n

Un énorme dispositif de sensibilisation a été proposé dans la réalisation du projet. Le gorille est une espèce menacée par la déforestation et le braconnage. Grâce à des mises en scènes de tailles réelles, les visiteurs sont sensibilisés aux problématiques de la déforestation, du braconnage mais également des mines de coltan, notamment en RDC qui possède 60 à 80 % du stock mondial. Source importante pour la production du tantale, il est très prisé car il permet de fabriquer des composants utilisés dans les smartphones, ordinateurs…

Le gorille des plaines de l’Ouest est une espèce en danger critique d’extinction selon l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) , qui fait partie d’un programme de conservation européen important. Il est primordial que certains parcs acceptent d’accueillir uniquement des mâles, qui n’ont plus leur place dans les harems.

Pour aider un peu plus les gorilles, Thoiry Conservation a mis en place un certain nombre d’actions. Les parcs zoologiques participent à la conservation des espèces « ex situ », hors du milieu naturel. Ils permettent ainsi la sauvegarde de nombreuses espèces au bord de l’extinction. Cette conservation n’est rien, sans la collaboration de la conservation « in situ » sur le terrain, en milieu naturel et vice-versa : “C’est pour cette raison que nous ne pouvions pas accueillir des gorilles sans participer aussi à des actions de terrain. Pour cela Thoiry Conservation vient de faire son premier don de 5 000€ au « Dian Fossey Gorilla Fund ».selon le ZooSafari de Thoiry

Les équipes de Thoiry ont créé également deux nouvelles prestations pour vivre des expériences uniques avec les primates et parallèlement, d’aider à la conservation à travers les programmes dédiés aux gorilles : “Pour chaque prestation achetée, le ZooSafari de Thoiry reversera 40€ au programme « The Dian Fossey Gorilla Fund » pour la protection des gorilles dans leur milieu naturel.” 

Enfin, vous pouvez parrainer un des 4 individus, Ayo, Yeba, Wazungu et Tambo pour accéder à de nombreux avantages mais surtout d’aider à leurs conservations. Ces 4 mâles que présentent le ZooSafari de Thoiry sont de véritables ambassadeurs de leurs cousins sauvages. Si nous ne faisons rien, cette sous-espèce de grand singe et toutes les autres sous-espèces pourront être définitivement éteintes à la vie sauvage.

2 réflexions sur “TERRE DES GORILLES AU THOIRY ZOOSAFARI”

  1. Francine SCULIER

    J’adoooooore les GORILLES. TOUS les GORILLES, je ne les considère pas comme des cousins lointains, mais comme des êtres faisant partie intégrante de ma famille. Je nourris un amour inconditionnel pour WAZUNGU. Je suis belge, j’habitais à 6 kilomètres de son habitat en Belgique. J’y allais environ 4 fois/semaine, et les derniers temps tous les jours. Je suis très malheureuse égoïstement, mais je sais qu’il est BIEN, chez vous; c’est important pour moi : son bien-être avant le mien. J’avais le projet de venir chez vous une fois semaine, mais le covid en a décidé autrement. A l’heure qu’il est, je ne sais toujours pas que faire pour passer la frontière. Dès que possible JE LE FERAI.

Répondre à Céline Million Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.